Agrandir

Les symboles olympiques

Les cinq anneaux olympiques

Les anneaux olympiques représentent de façon symbolique les cinq continents. Ils sont entrelacés afin de mettre en évidence l’universalité de l’Idéal olympique et le rassemblement des sportifs du monde entier. Les six couleurs (dont le blanc) correspondent à celles des drapeaux nationaux de tous les pays.

La flamme

Agrandir
Flamme olympique à Vancouver 2010

Signe de paix et de solidarité entre tous les peuples de la Terre, la flamme brûle dans le stade olympique pendant toute la durée des Jeux. Quelques mois avant le début des Jeux, elle est allumée à Olympie, le site originel des Jeux Olympiques, à l’occasion d’une cérémonie. Elle est ensuite transportée dans le pays où auront lieu les Jeux Olympiques. Le relais de la flamme, qui dure plusieurs semaines, commence alors à travers les différentes régions du pays hôte. Lors de la cérémonie d’ouverture, le dernier coureur du relais allume la flamme dans le stade olympique.

La devise « citius, altius, fortius »

En latin, la devise olympique signifie « plus vite, plus haut, plus fort ». Ces trois mots encouragent les sportifs à donner le meilleur d’eux-mêmes lors de la compétition tout en faisant preuve de fair-play.

Le serment

Agrandir
En 1928, Hans Eidenbenz lit le serment olympique à Saint-Moritz

Au cours de la cérémonie d’ouverture, une sportive ou un sportif du pays hôte lit le serment olympique, qui fait promettre le fair-play.

L’hymne

L’hymne olympique a été composé pour les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne en 1896. Depuis « Tokyo 1964 », il est joué à deux reprises lors de chaque édition : pendant la cérémonie d’ouverture (au moment où le drapeau est hissé) et pendant la cérémonie de clôture (lorsque l’on descend le drapeau de son mât).