Agrandir
Médaille d’or pour le bob à quatre suisse (Scherrer, Neveu, Schläppi, Schläppi, de droite à gauche), Jeux Olympiques d’hiver 1924 à Chamonix

Histoire

La tradition des Jeux Olympiques remonte au huitième siècle av. J.-C. (plus de détails sur www.olympic.org). Les premiers Jeux Olympiques d’été de l’ère moderne ont eu lieu en 1896 à Athènes sur l’initiative du baron Pierre de Coubertin (1863-1937), un humaniste français. 241 sportifs y ont pris part – et non, nous n’avons pas oublié la forme féminine : les femmes n’avaient pas encore le droit d’y participer. En effet, Pierre de Coubertin considérait que les Jeux Olympiques étaient l’occasion pour l’homme de faire une démonstration de sa force et que les femmes ne devaient y assister qu’en simples spectatrices.

Le mythe de la force virile n’a toutefois pas tardé à s’effriter : les premières femmes sont apparues dès la deuxième édition des Jeux Olympiques en 1900 à Paris. Depuis, la part de femmes n’a cessé d’augmenter. A Londres 2012, les femmes étaient pour la première fois représentées dans tous les sports et toutes les 204 délégations nationales. Le pourcentage de femmes s’élevait quant à lui à 44% à Londres 2012, à 45,2% à Rio 2016, tandis qu’il s’approchera encore des 50% à Tokyo 2020 (48,8%).

Les premiers Jeux Olympiques d’hiver ont eu lieu en 1924 à Chamonix. Pour la Suisse, nation de sports d’hiver, il s’agissait d’une importante nouveauté au programme olympique. La skieuse Vreni Schneider est à ce jour la sportive olympique suisse la plus couronnée de succès en hiver : en 1988 à Calgary, puis en 1994 à Lillehammer, elle a remporté en tout trois médailles d’or ainsi qu’une d’argent et une de bronze. Les Jeux Olympiques d’hiver qui ont rapporté le plus grand nombre de succès à la Suisse sont les Jeux de PyeongChang 2018, avec cinq médailles d’or, six d’argent et quatre de bronze.

Les villes intéressées à organiser les Jeux Olympiques peuvent se porter candidates auprès du Comité International Olympique (CIO). Ce dernier choisit le lieu de déroulement sept ans avant la manifestation.

Plus d’informations sur les Jeux Olympiques sont disponibles sur le site Internet du CIO.

Plus importante manifestation sportive actuelle

Agrandir
Cérémonie d‘ouverture Atlanta 1996

Le nombre d’athlètes et de compétitions aux Jeux Olympiques n’a cessé de croître au fil du temps. Si les athlètes étaient au nombre restreint de 241 en 1896, ils étaient plus de 11’000 pour Rio 2016. Cette hausse constante s’est également fait sentir au niveau du nombre de journalistes, de spectateurs, de fonctionnaires, de chaînes de télévision ou encore d’articles dans la presse.

Les Jeux Olympiques ont été pour la première fois diffusés à la télévision en 1948. Les estimations de l’époque faisaient état de près d’un demi-million de téléspectateurs. La couverture médiatique a ensuite atteint son summum avec les Jeux Olympiques d’été de 2016 à Rio. Au total, la moitié de la population mondiale a suivi l’événement brésilien à un moment ou à un autre, alors que plus de sept milliards de vidéos officielles ont été visionnées sur les réseaux sociaux.

Avenir

Les Jeux Olympiques sont donc l’histoire d’un succès. Au cours du siècle passé, les Jeux d’été sont devenus le plus important événement sportif mondial. Pour beaucoup d’athlètes, participer à une compétition olympique est le défi le plus important de leur carrière, en particulier pour ceux dont les sports bénéficient d’une plus faible popularité. Grâce aux Jeux, ils deviennent tous les quatre ans le centre de l’attention mondiale.

Cette croissance constante a toutefois soulevé des questions. Certaines voix ont appellé à la fin du gigantisme. En 2014, le CIO a ainsi lancé l’Agenda 2020, feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique. Les 40 recommandations qu’il contient ont notamment pour objectif de limiter le nombre d’épreuves, d’athlètes et d’officiels, de diminuer les coûts – de candidature comme d’organisation – ou encore de donner encore plus d’importance à la durabilité et l’héritage.