Rio 2016
Date
05. août - 21. août
Athlètes suisses
167
Nations
207
Suivre

Des Suisses inspirés en Amérique du Sud

Les premiers Jeux Olympiques organisés en Amérique du Sud ont permis à des visages familiers et à des nouveaux venus de s’illustrer, en dépit de forfaits de taille. Sept médailles ont pu être décrochées au fil de la quinzaine.

Cris de joie, poings serrés et épuisement évident. Après un triomphe synonyme d’or dans la lagune Rodrigo de Freitas, la joie et le soulagement du quatre sans barreur poids léger étaient manifestes. Cette victoire sur la scène olympique est venue récompenser le quatuor composé de Lucas Tramèr, Simon Niepmann, Simon Schürch et Mario Gyr pour toutes les heures d’entraînement acharné loin des feux des projecteurs. Comme les Suisses avaient manqué le podium à Londres en 2012 alors qu’ils étaient favoris, cette médaille olympique de Rio n’en avait que plus de valeur à leurs yeux.

Highlights

Des forfaits de taille et une médaille de bronze surprise

Les premiers Jeux Olympiques organisés en Amérique du Sud n’ont pas commencé sous les meilleurs auspices pour la délégation suisse. Avec les forfaits de dernière minute sur blessure de Roger Federer, Stan Wawrinka et Belinda Bencic, les espoirs de bons résultats s’étaient considérablement réduits. Cependant, en l’absence de la star mondiale Federer, d’autres athlètes ont su tirer leur épingle du jeu. Ainsi, la tireuse thurgovienne Heidi Diethelm Gerber a remporté la petite finale de tir au pistolet à 25 mètres en battant la numéro un mondiale Zhang Jianjian (CHN), faisant ainsi tomber la première médaille dans l’escarcelle suisse.

Spartacus, jusqu’au bout du rêve doré

Pour ses derniers Jeux Olympiques, Spartacus a été plus rapide que ses adversaires. Derrière ce surnom se cache évidemment Fabian Cancellara, le spécialiste du contre-la-montre d’Ittigen. Le cycliste bernois a pris congé des Jeux Olympiques en remportant la médaille d’or avec la manière à Copacabana. Nino Schurter réussi la même performance sur son VTT : après le bronze à Pékin et l’argent à Londres, le porte-drapeau de la cérémonie de clôture a concrétisé son rêve d’or olympique. Cette fois, même le double tenant du titre Julien Absalon n’a pas pu l’arrêter.

Du métal dans la main, de l’argent autour du cou

Si la triathlète Nicola Spirig a finalement dû laisser l’Américaine Gwen Jorgensen l’emporter, sa médaille d’argent avait tout de même un goût d’or. En effet, la tenante du titre de Londres 2012 avait commencé la saison avec un sacré revers : une fracture de la main l’obligeant à porter trois plaques de métal et 23 vis dans sa main. Compte tenu de ces circonstances et des conditions difficiles, sa médaille d’argent valait bien une médaille d’or.

Un saut teinté de bronze

Pour la première fois, une gymnaste suisse est montée sur un podium olympique. C’est Giulia Steingruber qui a réussi cet exploit. Dans la finale de saut de cheval, elle a réussi presque à la perfection un Chusovitina et un Yurchenko et a ainsi pu décrocher le bronze.

Et malgré les blessures des têtes d’affiche, les fans de tennis suisses ont finalement eux aussi été à la fête. En double dames, Timea Bacsinszky et Martina Hingis ont créé la surprise en se qualifiant pour la finale, avec un jeu parfois génial. Malgré la défaite, toutes deux ont été à l’origine de l’un des moments les plus émouvants pour la Suisse durant les Jeux Olympiques 2016 de Rio.

Des Jeux de records et d’ombres

Outre les succès suisses et les performances mémorables de champions internationaux comme Usain Bolt, Michael Phelps et Simone Biles, Rio 2016 restera également dans les mémoires pour des aspects moins positifs. Ainsi, l’enthousiasme manifeste de la population locale pour les Jeux a été assombri par diverses affaires : soupçons de corruption autour de l’attribution des Jeux, exclusion possible de la délégation russe en raison des délits de dopage à Sotchi ou encore manque de concepts axés sur la durabilité pour les sites sportifs. Ce dernier point, en particulier, a amené l’Agenda 2020 du CIO à mettre davantage l’accent sur la durabilité lors de l’attribution des Jeux à l’avenir.

Athlète(s)

Détails

Lire

Medaillenspiegel

0
Argent
Aucune médaille
0
Or
Aucune médaille
0
Bronze
Aucune médaille
Diplômes
Aucun diplôme
Cérémonie d’ouverture